Compagnies conventionnées

Nous posons comme préalable que le conventionnement est un soutien à la démarche globale d’une équipe artistique, prenant en compte l’ensemble du travail : création, diffusion, infusion, transmission. Le conventionnement implique le développement du projet de la compagnie et la plupart du temps une évolution de sa structure salariale. Celui-ci ne peut en aucun cas être confondu avec l’Aide à la structuration d’une durée de 2 ans (cf. ci-après).

De nombreuses structures indépendantes développent une activité d’infusion artistique sur des territoires, favorisant des dispositifs de création, de diffusion et de médiation innovants, une relation de proximité aux publics, des circuits courts, susceptibles de produire des formes artistiques spécifiques in situ, participatives (ou pas) hors du système de production-diffusion habituel. Nous revendiquons la nécessité de créer et développer des « Conventions de résidences territoriales » afin de soutenir et de sécuriser dans la durée ces projets. Elles répondront à des critères semblables aux conventions « Création - diffusion » actuelles. Elles seront financées sur le programme 224 : « Transmission des savoirs et démocratisation de la culture ».

Sur les conventions « Création - diffusion » et les conventions « Résidence territoriale », nous préconisons :

  • La possibilité d’une durée du conventionnement négociée afin d’être mieux adaptée au projet artistique en s’étendant de 3 à 5 ans, renouvelable.

  • Le montant-plancher est de 50.000 € annuels (montant 2019), indexé sur l’inflation.

  • En cas de déconventionnement, celui-ci devra être accompagné d’une phase de sortie de conventionnement sur 2 ans.

En complément, nous ajoutons des préconisations spécifiques :

Convention « Création - diffusion »

Le cadre réglementaire du conventionnement ne peut exiger plus d’une création pendant la durée de la convention.

Convention de résidences territoriales

Un cahier des charges adapté au territoire et au projet.

1 J'aime